La VMC est-elle obligatoire ?

L

Une bonne aération est un facteur essentiel à la santé. Bien entendu, aérer une pièce suppose souvent d’ouvrir les volets. Cette option n’est cependant pas indiquée durant l’hiver. Une alternative est néanmoins envisageable. Celle-ci n’est autre que la Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC). Que faut-il réellement savoir de la VMC ? Est-elle obligatoire malgré son utilité?

La notion de VMC

La Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) est un système d’aération mécanique. Elle permet la régulation et le renouvellement automatique de l’air dans un bâtiment. Plus spécifiquement, la VMC aspire l’air pollué hors de la maison et y injecte un air pur. Bien qu’elle soit utile partout dans la maison, cette ventilation mécanique est plus indispensable dans les pièces humides.

Afin de profiter plus longtemps de votre système VMC, une seule astuce : l’entretien. En effet, comme pour toute autre machine, un bon entretien assurera la durabilité de votre système. Pour ce faire, pensez à nettoyer régulièrement votre appareil.

Par ailleurs, suivant une périodicité de trois ans, faites appel à un professionnel pour un astiquage complet de votre machine. En plus du nettoyage, il assurera la maintenance du système de ventilation, des gaines, du bloc moteur et des entrées d’air.

Les autres utilités de la VMC

Il faut dire que le rôle d’épuration de l’air n’est pas la seule utilité de la ventilation mécanique. Par exemple, la VMC participe à l’isolation d’une maison en évacuant l’humidité. En hiver, la ventilation vous permet de faire des économies. Grâce à elle, il n’est plus nécessaire d’ouvrir les fenêtres, ce qui vous évite les déperditions de chauffage. La Ventilation Mécanique Contrôlée a indéniablement une grande utilité dans une maison. Néanmoins, il est logique de se demander si son utilisation est obligatoire.

La règlementation liée à la VMC

Du fait de son action positive sur la santé, la Ventilation Mécanique est indispensable en matière de santé publique. Cela lui a valu de bénéficier de certains décrets rendant obligatoire son utilisation.

Ainsi, le décret 55-1394 du 22 octobre 1955 stipule que les pièces principales et la cuisine doivent bénéficier d’une aération suffisante. Il affirme également que le renouvellement de l’air doit se faire sans interruption et sans ouverture des fenêtres. Un système de ventilation doit être prévu dans les buanderies, les salles d’eau et les toilettes.

Allant dans le même sens, l’arrêté du 14 novembre 1958 recommande l’installation des systèmes mécaniques en complément des modes d’aération naturelle (ouverture des fenêtres, grilles d’aération sur les fenêtres, etc.).

Les arrêtés du 22 octobre 1969 et du 6 octobre 1978 se situent dans la même logique que les précédentes dispositions. Selon ces arrêtés, l’aération des bâtiments doit être faite de façon ininterrompue tout en prenant en compte toutes les pièces.

Ces dispositions illustrent l’importance d’un habitat bien aéré. Le caractère automatique de la ventilation mécanique est un véritable atout. Aucune présence humaine n’est nécessaire à sa mise en marche.

Au-delà de l’aspect obligatoire de la ventilation mécanique contrôlée, il ne faut pas perdre de vue son rôle sur la santé. En effet, jouir d’une bonne santé est la base de toute activité.

Simulez votre prêt immobilier
Profitez des meilleurs taux sans engagement, résultat immédiat